Aller au contenu principal

Max | Fado Meia noite

26 février 2019

Maximiano de Sousa, Max de son nom d’artiste (né à Funchal, dans l’île de Madère, le 20 janvier 1918, mort à Lisbonne le 29 mai 1980), pourrait être une sorte d’équivalent portugais de Bourvil (qu’il évoque même physiquement) – à ceci près qu’il n’a pas fait de cinéma. Tailleur de profession, il commence à se produire sur scène à Madère puis s’expatrie à Lisbonne pour y tenter sa chance en tant que musicien. Il y devient chanteur et batteur d’un groupe de variétés à succès. C’est son interprétation, au sein de ce groupe, du Fado Mayer, composé par le grand guitariste Armandinho, repris plus tard par Amália Rodrigues, qui le fait remarquer au point de lui permettre d’entamer une carrière de soliste.

De même qu’on doit à Bourvil La tactique du gendarme autant que Le p’tit bal perdu, Max, qui s’illustre surtout dans la chanson de fantaisie, est aussi l’auteur et l’interprète de chansons telles que Pomba branca, pomba branca, Nem às paredes confesso, Vielas de Alfama ou autres, qu’il chante le plus souvent avec orchestre mais qui, reprises respectivement par Beatriz da Conceição, Amália Rodrigues et Carlos Ramos, sonnent comme autant de fados.

C’était un homme modeste : peut-être ne se considérait-il pas lui-même comme fadiste. Si tel est le cas, voici la preuve qu’il se trompait. Il s’agit d’un extrait, capté sur le vif, d’un spectacle donné à Lisbonne le 25 mai 1963 en l’honneur d’Alfredo Marceneiro, qui mettait officiellement fin à sa carrière de chanteur (laquelle se poursuivra en réalité pendant encore plus de 10 ans). Max y interprète le très beau Fado Meia noite de Filipe Pinto, sur les paroles tronquées d’un long fado des années 30 dont il a en outre changé les quatre premiers vers. Ce n’est certes pas un chef-d’œuvre littéraire.

Max (1918-1980) | Tempos d’outrora (Fado Meia-noite). Fernando Teles, paroles ; Filipe Pinto, musique (Fado Meia-noite). La musique du Fado Meia-noite est parfois attribuée à Reynaldo Varela.
Max, chant ; Conjunto de guitarras de Raúl Nery, ensemble instrumental.
Extrait, capté sur le vif, du spectacle A Madrugada do Fado : Consagração e despedida do grande artista Alfredo Duarte Marceneiro donné en l’honneur d’Alfredo Marceneiro, au Teatro São Luíz, Lisbonne, le 25 mai 1963. Une captation d’une partie de ce concert a été publiée en CD sous le titre Grande noite de fados : festa de homenagem a Alfredo Marceneiro par la maison EMI-Valentim De Carvalho en 1998. On y trouve la contribution de Max.

Quando se vive pensando
Em tudo o que dá prazer
Leva-se a vida sonhando
Sem saber o que é viver.

Quand on vit en pensant
À tout ce qui procure du plaisir
On passe sa vie à rêver
Sans savoir ce qu’est la vie.
Era na Lisboa antiga
Quinta-feira de Ascensão
Dia de consagração
Porque era dia da espiga
Com farnéis e sem fadiga
Assim que raiava a aurora
Toda a gente campos fora
Procurando a sombra amena
Ai que saudades que pena
Dos belos tempos de outrora.

C’était jeudi de l’Ascension
Dans la Lisbonne d’autrefois
Jour de fête,
Jour de l’épi*.
Dès que pointait l’aurore
On emportait le pique-nique
Et chacun dans la campagne
Partait chercher l’ombre accueillante.
Ah que de souvenirs, que de nostalgie
Du bon temps d’autrefois !

Fernando Teles.
Tempos de outrora
(extrait).
Fernando Teles.
Autrefois
, traduit de : Tempos de outrora (extrait) par L. & L.
* Le « Jour de l’épi » (Dia da espiga) est une fête portugaise qui se célèbre le jeudi de l’Ascension. Elle donne lieu à la cueillette d’épis de différentes céréales, dont on forme un bouquet qu’on fixera au-dessus de l’entrée de la demeure. Il y restera jusqu’à l’année suivante. Voir la notice Wikipedia (en portugais).

 

No comments yet

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :