Skip to content

Casser la vaisselle : Θα σπάσω Κούπες

4 novembre 2016

Μαρίνα Σάττι [Marína Sátti] | Κούπες [Koúpes] (Θα σπάσω Κούπες) [Tha spásō koúpes]. Paroles et musique traditionnelles.
Μαρίνα Σάττι [Marína Sátti], chant, arrangements ; Αλέξανδρος Φραγκούλατζης [Aléxandros Fragkoúlatzīs], xylophone ; Στέλιος Φραγκούς [Stélios Fragkoús], basse ; Χάρης Παρασκευάς [Chárīs Paraskevás], batterie ; Δάφνη Δαυίδ [Dáfnī Davíd], Ευαγγελία Καρακατσάνη [Evaggelía Karakatsánī], Οδυσσέας Ιωάννου Κωνσταντίνου [Odysséas Iōannou Kōnstantínou], Θάνος Λέκκας [Thános Lékkas], Άρης Πλασκασοβίτης [Árīs Plaskasovítīs], Βιργινία Φραγκούλατζη [Virginía Fragkoúlatzī], chœurs.
Enregistrement et mixage : Μάριος Λαζ Ιωαννίδης [Mários Laz Iōannídīs] au MusicRoom Studio (Grèce). Enregistrement publié en 2016.
Vidéo : Ευτυχία Ιωσηφίδου [Evtychía Iōsīfídou], réalisation. Grèce, 2016.

C’est une très ancienne chanson, née en Asie mineure, sur des rivages de la mer Égée aujourd’hui turcs, autrefois grecs. Son premier enregistrement connu date de 1907.

C’est une chanson d’amour et de dépit. Une histoire qui pourrait connaître une issue atroce — du moins pour ce qui est de la vaisselle. Les paroles varient un peu selon les versions. Dans certaines, après les tasses et les verres, il est question de briser aussi les assiettes. Le distique introduit par « Aman, aman » est parfois entièrement chanté en turc : « aman aman yanıyorum ben, aman aman seviyorum sen » (Ah je brûle, Ah je t’aime).

Εχθες το βράδυ σ’ είδα στ’ όνειρό μου
πως είχες τα μαλλάκια σου ριγμένα στο λαιμό μου

 

Cette nuit j’ai rêvé
Que tu avais jeté ta chevelure autour de mon cou
Αμάν άμαν, πια μικρό μην κλαις
Αμάν άμαν, και έχεις ό, τι θες

 

Aman aman, arrête de pleurer petite
Aman aman, tu as ce que tu veux
Έλα μικρό μου να σε φιλήσω
και μην φοβάσαι πως θα το μαρτυρήσω

 

Viens petite, que je t’embrasse
Et n’aie pas peur que j’aille le raconter
Θα σπάσω κούπες για τα λόγια που `πες
και ποτηράκια για τα πικρά λογάκια

 

Tes paroles me donnent envie de casser les tasses
Tes mots amers de casser les verres
Traditionnel grec (Ionie). Θα σπάσω Κούπες [Tha spásō koúpes].
Traditionnel grec (Ionie).
Je vais casser les tasses
, traduction approximative de : Θα σπάσω Κούπες [Tha spásō koúpes] par L. & L. à partir de la traduction allemande publiée sur le site stixoi.info.

 

En voici un enregistrement parmi les plus anciens connus, réalisé semble-t-il à New York où la chanteuse avait émigré au début des années 1910 :

Μαρίκα Παπαγκίκα [Maríka Papagkíka] (1890-1943) | Θα σπάσω Κούπες [Tha spásō koúpes]. Paroles et musique traditionnelles.
Μαρίκα Παπαγκίκα [Maríka Papagkíka], chant ; ensemble de violoncelles sous la direction de Μ. Σιφνιός [M. Sifniós] ; Κ. Παπαγκίκας [K. Papagkíkas], cymbalum ; violon. Enregistrement publié en 1923.

Et un dernier, très récent celui-ci, mais réalisé dans un style traditionnel :

Άντζελα Ορφανού [Ántzela Orfanoú] | Θα σπάσω Κούπες [Tha spásō koúpes]. Paroles et musique traditionnelles.
Άντζελα Ορφανού [Ántzela Orfanoú], chant ; accompagnement instrumental.
Vidéo : Extrait d’un numéro de la série Ονείρου Ελλάς [Oneíron Ellás], Κώστα Φέρρη [Kṓsta Férrī], réalisation, Θέσια Παναγιώτου [Thésia Panagiṓtou], diresction musicale. Grèce, prod. ERT (Radio Télévision hellénique), 2015.

 

No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :